Quel plaisir d’être libraire…

… et de recevoir des messages comme celui-ci :

« Cher Monsieur,

Ce matin j’ai retiré à la poste de [XXX]  l’ouvrage de Grégoire de Nysse que vous m’avez envoyé. J’en suis ravi car je travaille sur l’évolution de l’homme et l’apparition de la transcendance et le De  hominis opificio de Grégoire de Nysse est une source inépuisable de réflexion parmi les textes anciens. La traduction latine du texte original en grec de l’ouvrage que je viens d’acquérir est la meilleure. Réalisée en 1573 et maintes fois reproduite pendant les XVII° et XVIII° siècles, elle n’est pas rare mais je désirai en avoir un exemplaire personnel. Je pense que celui-ci est l’une des 4 éditions parisiennes de 1605 qui sont toutes identiques excepté la page de garde qui manque ici. Un grand merci. »

Cette entrée a été publiée dans Librairie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s