Petits coups d’oeil chez les voisins (2) : Sébastien, Tobias et Jean sont en colocation

Voici un livre :

06224_5

Sa reliure est muette.

Il n’a pas de page de titre.

La numérotation est faite par feuillets, mais quelqu’un a tenu à re-numéroter par page :

correction_page_1

Et à corriger les quelques erreurs de titre :

correction_page_2

En se trompant aussi parfois, surtout vers la fin :

correction-pages

Les tranches sont rouges, le texte est visiblement de la poésie, et il y a des gravures :

chant_48

Mais aussi des pages de prose, sans illustrations :

structure_3

Ainsi qu’une belle Table des matières :

table des matieres

La typographie est soignée, particulièrement en fin de chapitre :

typo_2typo_4typo_3typo_1

Les pages sont bien propres, l’impression est nette :

structure_2

À quelques exception près :

Narrenschiff_1salissure

Il y a visiblement deux parties, avec une deuxième page de sous-titre :

Narrenschiff_6

Au fait, c’est imprimé en gothique.

De quoi s’agit-il ?

Quelques indices peuvent nous guider. Par exemple un morceau de la reliure initiale, glissé entre les pages :

recup reliure initialeAinsi que les marques d’édition :

colophon

Quand nous disions qu’il n’y avait pas de page de titre, ce n’était qu’à moitié exact : une photocopie couleur est glissée dans le volume, et une note manuscrite a été portée au dos de la couverture :

page titre volante

Abrégeons le suspens : il s’agit d’une édition de 1574, parue à Bâle chez l’éditeur Sébastien Henricpetri, regroupant le texte de La Nef des fous de Sébastien Brant, traduit du latin par Nicolaus Höniger, orné de gravures de Tobias Stimmer, ainsi que les sermons que Jean Geiler a tirés du texte de Brant.

Une preuve ? Ce volume, à part la page de titre, est la copie conforme de l’exemplaire figurant au catalogue de la Bayerische StaatsBibliotkek de Munich :

La structure de ce recueil est fort simple. Chaque Chant de La Nef des fous commence par sa morale, une gravure de Stimmer précède le texte complet du Chant, qui est suivi par le sermon correspondant de Jean Geiler (souvent en 7 parties, nous y reviendrons)

structure_good

La réunion de ces trois éléments est fort rare, d’autant plus qu’il s’agit là de la première édition de ces sermons de Geiler . Elle sera suivie d’une autre en 1605, puis… de plus grand chose.


Article précédent :

Articles suivants


06224_5GEILER, BRANT, HÖNIGER VON KÖNIGSHOFFEN, STIMMER

Welt Spiegel, oder Narren Schiff, darinn, aller Standt, schandt und laster… gleich als in einem Spiegel gesehen und gestrafft werden : alles auf Sebastian Brands Reimen gerichtet. Aber, mit vil andern… Lehren… Sampt gewisser Schellen abtheilungen… Weilandt, durch den hochgelerten Johann Geyler… in lateinischer sprach beschrieben, jetzt aber mit sonderm fleisz ausz dem Latein inn das recht hoch Teutsch gebracht, unnd erstmals im Truck auszgangen. Durch Nicolaum Honiger von Tauber. Konigshoffen

[Sébastien BRANT, La Nef des fous, traduite par Höniger de Königshoffen, illustrée de vignettes par Tobias Stimmer, et suivie des Sermons de Jean Geiler de Kaysersberg]

Bâle, Sebastian Henricpetri, 1574. Un volume 16,5 x 10 cms. [XII]-800-[2] pages (numérotation par feuillet). Vignettes de Tobias Stimmer. Pleine reliure vélin postérieure. Dos lisse et muet. Tranches rouges. Page de titre manquante. Bas des pages un peu sali, traces de mouillures en marge supérieure des 20 derniers feuillets, sinon bon état.

3500 €

3 commentaires sur “Petits coups d’oeil chez les voisins (2) : Sébastien, Tobias et Jean sont en colocation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s