Voici pourquoi Varoufakis s’est fait virer.

La seule, la vraie raison, c’est qu’il n’avait pas lu Le Savoir-vivre international, manuel de « géopsychologie » paru en 1950 aux éditions Odé, qui lui aurait appris « les zones de susceptibilité du globe, les récifs de la conversation, les abysses du silence, les tabous du geste et de la parole. »

Ainsi, à Paris, il aurait plus souvent serré la main à François : « Vous pouvez même donner deux ou trois poignées de mains à la même personne au cours de la même journée, quelquefois cinq ou six selon que se présentent les rencontres et qu’y prête l’atmosphère. Ce n’est pas avant la dixième ou douzième qu’on se demandera où vous voulez en venir. »

En appelant Angela, il n’aurait pas forcé sa nature et aurait été (encore) plus direct : « Au téléphone, ne perdez pas de temps en politesses. Si vous téléphonez pour affaires, allez droit au but. Des palabres aimables et raffinées agacent l’homme d’affaires allemand même s’il est cultivé. S’il l’est peu ou pas du tout, il vous soupçonnera de machiavélisme. »

Avec Donald Tusk, le président du Conseil européen, il aurait pu appliquer ce conseil lapidaire recommandé pour tous les polonais : « Entrainez-vous à ne jamais contredire. »

Il est vraiment dommage que David Cameron ait été hors du coup. Car Varoufakis se serait senti à l’aise : « Les règles de la politesse ne sont pas coercitives dans un royaume où la liberté est fort respectée. Parmi les droits qui vous sont implicitement reconnus, vous avez celui de vous mal conduire. »
Encore que… « Mais cette négligence répandra autour de vous un tel parfum d’inconfort que vous ne pourrez manquer d’en être gêné, pour peu que votre âme sociale soit sensible. »

Et à Bruxelles, donc ! S’il avait lu ce guide, Varoufakis aurait su qu’il fallait « être bon diplomate, écouter avec discrétion, hocher la tête, être un peu confus, sans renchérissement suspect. » Et il se serait habillé autrement : « Pas d’excentricité vestimentaire. Ne serait-ce que la déplorable habitude du col blanc demi-dur sur la chemise de couleur. »

Mais il aurait eu de toutes façons un problème du même ordre avec Matteo Renzi : « Le pli du pantalon des italiens est toujours impeccable (pouvez-vous en dire autant du vôtre ?). La raie de même. La brillantine veille à la perfection de la chevelure. »

Savoir-vivre_3Mais c’est parce qu’il était grec, le pauvre ! Et que ses interlocuteurs n’avaient pas non plus lu ce guide, car sinon les négociations auraient été bouclées depuis fort longtemps : « Prendre garde qu’à l’encontre de ce qui s’observe partout ailleurs en Europe, chez les Grecs non se dit oui et oui se dit non. Je m’entends : oui, c’est qui, prononcé à haute voix, s’accompagne d’un hochement de dénégation ; non, c’est ochi marqué d’un vif mouvement d’affirmation. »

Et maintenant, que faire après le référendum ? Le Manuel de savoir-vivre international a une réponse très claire :
« Sans la Grèce la terre serait privée de la plus fine expression du beau. Tout y est fait pour la grâce dans l’équilibre, pour l’élégance dans la force. Les monts y sont à la mesure de la raison et, si élevés qu’il soient, toujours en harmonie avec les mouvements de l’esprit. »

PS : saura-t-on jamais qui, aux innombrables dîners de travail de ces derniers mois, à Bruxelles ou ailleurs, a suivi le conseil d’Érasme que rappelle ce Guide : « L’incivilité est bien grande, ayant les doigts sales et gras, de les porter à la bouche pour les lécher, ou de les essuyer à sa jaquette ; il sera plus honnête de les essuyer à la nappe. » ?


Savoir_vivre_1Pierre Daninos et Doré Ogrizek [Dir.]
Savoir-vivre international, code de la Susceptibilité et des Bons Usages à travers le monde.
Paris, Odé, 1950.
Un volume 17 x 12,5 cms, 510 pages, illustrations in et hors texte en couleur.
Cartonnage éditeur, titre en doré au plat, sous jaquette illustrée.
Jaquette déchirée et recollée, avec manques, le reste comme neuf.
10 €

Cette entrée a été publiée dans Langues.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s