Nobuo Okano restaure des livres depuis 30 ans

 

 

Nobuo_Okano_1

Le voici à l’œuvre sur un dictionnaire anglais-japonais de 1000 pages.

old-book-restoration-japanese-craftsman-nobuo-okano-6

Le propriétaire s’en était servi quand il était jeune, et veut le faire restaurer pour l’offrir à sa fille.

old-book-restoration-japanese-craftsman-nobuo-okano-1

Nobuo commence par enlever l’ancienne colle de la reliure :

old-book-restoration-japanese-craftsman-nobuo-okano-8

Le livre contenait des cartes représentant les pays de langue anglaise. Elles ont beaucoup souffert, et Nobuo les colle sur de nouvelles feuilles de papier :

old-book-restoration-japanese-craftsman-nobuo-okano-2
La couleur est légèrement différente, mais cela les empêchera de continuer à se dégrader :

old-book-restoration-japanese-craftsman-nobuo-okano-14

Le plus fastidieux est de redresser les coins cornés…

old-book-restoration-japanese-craftsman-nobuo-okano-9

 

… ensuite de les humidifier et de les repasser :

old-book-restoration-japanese-craftsman-nobuo-okano-10

Il utilise pour cela un fer à repasser spécial :

old-book-restoration-japanese-craftsman-nobuo-okano-3

Le propriétaire avait écrit à l’encre sur la tranche les initiales de sa petite amie :

old-book-restoration-japanese-craftsman-nobuo-okano-4

Avec un massicot, Nobuo enlève la couleur des tranches :

old-book-restoration-japanese-craftsman-nobuo-okano-11

Les pages sont à nouveau comme neuves :

old-book-restoration-japanese-craftsman-nobuo-okano-5

Dernier détail, mais pas le moindre : le titre original est collé sur la nouvelle couverture :

old-book-restoration-japanese-craftsman-nobuo-okano-13

 

Une vidéo de 10 minutes détaille l’ensemble des opérations (pas besoin de connaître le japonais pour comprendre)


Traduction d’un article paru sur Bored Panda (ici)

La vidéo provient d’un article de Rocket News (ici)

Merci à S.N.G. pour ces liens.

Cette entrée a été publiée dans Librairie.

4 commentaires sur “Nobuo Okano restaure des livres depuis 30 ans

  1. Georgette Chevallier dit :

    Spectaculaire! Très intéressant. G.C.

  2. Kimmy dit :

    Massacre à la tronçonneuse?
    L’utilisation du fer à repasser « cuit » le papier et le rend cassant.
    Est-ce restaurer quand on rogne aussi les lettres?

  3. Debouige dit :

    Impressionnée. Peux t’on trouver quelque part des renseignements complémentaires sur l’utilisation du fer?

  4. Alde Manuce dit :

    Je suis bien d’accord avec Kimmy.
    Pourquoi couper les feuilles ? Le violet et surtout les initiales écrites à la main font tout le charme de ce livre. Maintenant il ressemble à un dictionnaire acheté à 6€50 chez un libraire à l’aéroport.
    Je préfère bien la culture « européenne » de restauration.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s