Écrivons – ou non – dans un style délicieusement désuet

On n’écrit plus, ou presque plus, de lettres. Qui sont à présent remplacées par des messages électroniques, plus ou moins secs, plus ou moins remplis d’abréviations absconses.

Mais pourquoi ne pas reproduire ce style délicieusement désuet qu’employaient nos ancêtres dans leur correspondance ? Pas besoin de se torturer l’esprit, il suffit d’utiliser des modèles clé en main.

secretaire pratique_1

Le Secrétaire Pratique vous fournira ainsi 250 lettres concernant les relations de famille, politesses, etc, de même que 179 lettres d’affaires, de pétitions, d’intérêt privé. Que demander de mieux ?

Certaines ne sont hélas plus d’actualité. Ainsi la Lettre au Président de la République pour demander la grâce d’un fils condamné à mort n’a pas résisté à l’abolition de ladite peine, ce qui nous prive d’un remarquable morceau de bravoure.

Ou le Refus de se battre en duel.

D’autres peuvent poser quelques problèmes : à qui adresser la « Supplique à la femme du Président pour demander du secours » ou à la « Demande d’audience à la femme du Président de la République » ?

Reste cependant très utile la « Réclamation relative à une lettre qui n’est pas parvenue à son destinataire » (qu’il faut adresser à Monsieur le Directeur général des Postes et Télégraphes) 

parfaitn secretaire_4

Mais presque toutes ces lettres peuvent être facilement transformées en messages électroniques.

Ainsi, c’est de saison, les Lettres pour le Jour de l’An.

Par exemple :
«  Cher Père,
Ce n’est pas une simple coutume qui me fait vous écrire au renouvellement de cette année, mais bien la plus vive affection. Aussi je vous envoie avec joie tous mes vœux et si le ciel les exauce, il prolongera vos jour pour assurer, par là, le bonheur de notre famille et le mien en particulier.
Vous m’avez dit que je puis contribuer, par ma conduite, à rendre votre vie heureuse. Je ne me contenterai pas de prier pour votre bonheur, j’y travaillerai par tous mes efforts. A mes sentiments de tendresse filiale se joint encore une profonde gratitude pour tous les soins que vous avez pris de mon enfance et de mon éducation. C’est une dette sacrée et je n’oublierai jamais toute la reconnaissance que je vous dois.
Croyez, mon cher Père, au sincère attachement de votre fils affectueusement reconnaissant. »

Ou bien :
« Mes chers parents,
Ce soir, plus encore qu’à l’ordinaire, on parle de vous. Nos enfants, quoique bien petits, savent déja vos noms ; ils vous disent gentiment : « Bonne année, grand’mère, bonne année, grand père ! » et nous donnent les baisers qu’ils regrettent de ne pas donner à vous-mêmes, parce que vous êtes loin.
Veuillez recevoir, mes chers parents, leurs souhaits, ceux de ma femme qui vous aime comme si elle était votre fille, enfin mes souhaits personnels.
Nous vous embrassons de tout cœur. »

Vous pourrez même, grâce aux pièces jointes, mettre en pratique ce pertinent conseil : « Les jeunes enfants peuvent joindre à leur compliment un envoi pour prouver leurs progrès : dessin, travail à l’aiguille, broderie, etc. »

Toutes les cas sont abordés. Ainsi la Lettre à sa Fiancée pour le Jour de de l’Anqui vaut surtout par ses notes :
Mademoiselle et chère Fiancée (2)
[…]
(2) On met l’un ou l’autre de ces mots, suivant le degré d’intimité. »

On vous invite à une soirée, à un dîner ; on demande votre fille en mariage : Le Secrétaire Pratique vous fournit la réponse positives ET la réponse négative. Vous n’avez plus qu’à faire votre choix.

parfait secretaire_2

Et si par hasard une de vos connaissances trouve du boulot, voici comment le féliciter :
« Votre nomination ne m’a pas surpris : il y a longtemps que déjà vous eussiez obtenu ce poste si les longs et sérieux services étaient le seul ou le vrai titre à la protection d’autrui. Le choix qu’on a fait de vous sera unanimement approuvé. […] »

Également toujours d’actualité et trop souvent nécessaire, la « Lettre à une personne riche, noble et influente, pour lui demander de nous faire obtenir un emploi ». Moins indispensable, mais sans doute fort usitée reste la « Lettre familière à un ami influent pour obtenir quelque grâce du Ministre ».

Vous ne vous y retrouvez pas ?

Alors voici ce qu’il vous faut : des modèles de Lettres d’engueulade

Tous les ennuis contemporains trouvent leur réponse :
– Un conducteur de quatre-quatre se colle derrière vous sur la route
– Un patron de bistrot vous engueule parce que vous êtes venu uriner dans ses toilettes sans consommer
– Une voiture est garée devant votre garage
– Un éditeur vous refuse votre manuscrit
– Quelqu’un vous vante Internet
– Une copine ne décroche jamais son téléphone portable quand vous l’appelez
– Un patron propose de baisser le salaire minimum

lettres d'engueulade

Et si votre voisin fait crotter son chien sur le trottoir, voici comment le remettre à sa place :

« Cher voisin,
J’ai trouvé ce matin, devant ma porte, la crotte encore fumante de votre chien, rougie par les colorants de ses croquettes et indigeste aux mouches à cause de ses nombreux conservateurs. Outre que je conseillerais à votre chien de manger biologique, comme les pauvres autrefois, afin de laisser des déchets biodégradables, j’aimerais attirer votre attention sur le rôle du chien dans la vie urbaine. […]
L’excrément de votre compagnon est humain parce que vous en êtes le maître et que lui-même se prend pour un homme. Lorsque je vois, dans la rue, votre animal nu, nanifié par les sélections en série […], à la gueule et au sexe ayant résisté au rétrécissement, à la peau tendue pour formater l’obésité, mu par des pulsions qui ont pris dans sa tête la force de convictions, autorégulant sa température dans un atroce bruit de halètement masturbatoire, préférant flairer autrui plutôt que le rencontrer, c’est vous que je vois, dans l’innocence canine de votre stupidité. […]
À cause des excréments que votre roquet répand sur le trottoir, nous sommes tous obligés de marcher en regardant le sol, comme des chiens.
C’est pourquoi je vous demande, cher voisin, en dominant votre chien, c’est-à-dire en l’obligeant à poser culotte dans le caniveau, de cesser de nous dominer. »


 Le Secrétaire Pratique. Taride, 1920. Brochage à surveiller, sinon bon état. 25 euros

Jean-Luc Coudray, Lettres d’engueulade, nouvelle édition. L’Arbre vengeur, 2014. A commander ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s