Un bréviaire tibétain

Robert Dodsley [1704-1764] gagnerait à être mieux connu.

Dodsley attributed to Edward Alcock, 1760Il débuta dans la vie comme laquais, mais eut la chance d’être remarqué par le célèbre poète et satiriste Alexander Pope, qui l’incita à se lancer dans les Lettres.
Dodsley suivit ce conseil, et même au-delà.
D’abord littérateur et fabuliste, il devint un libraire, imprimeur et éditeur renommé. Avec une conception très particulière de son métier : pour son édition des Fables d’Ésope, il n’hésita pas à payer de sa personne et inclut benoîtement des morceaux de son cru. Sans doute de l’humour anglais…

C’est à Dodsley qu’est généralement attribué L’élixir de la morale indienne, ou Œconomie de la vie humaine, composé par un ancien Bramine, & publié en Langue Chinoise par un fameux Bonze de Pékin ; avec une Lettre écrite par un Genthilhomme Anglois, demeurant actuellement à la Chine, contenant la manière dont le Manuscrit de cet ouvrage a été trouvé. Le tout traduit de l’Anglois. (ouf, quel titre !)

Ce recueil de Maximes parut à Londres en 1750, chez les éditeurs Dodsley & Cooper. Une édition bilingue, textes anglais et français en regard,  baptisée « sixième édition » fut publiée l’année suivante, toujours chez Dodsley & Cooper. On peut se demander pour quel public, car ce livre ne franchit la Manche qu’en 1860, lorsqu’il fut publié chez Ganeau.

06340_1

Le titre est explicite,  l’Avertissement brode autour, et développe cette histoire à dormir debout, mélangeant allégrement le Dalaï-Lama, Confucius, Lao-Tseu et le Tao Tö King

Cet artifice devait sembler à Dodsley un bon moyen d’éveiller l’intérêt pour ce texte, soit-disant tibétain mais visiblement composé par lui-même, dont la crédibilité « orientale » diminue au fur et à mesure que progresse la lecture. Surtout quand il est question d’amandes, de chênes, de palmiers, de crocodiles, et d’un Conseil du Roi…

La référence à l’Orient permet aussi de faire accepter plus facilement des sentences souvent en (léger) décalage avec l’esprit du temps.

06340_3

Par exemple, dans le chapitre  Du Riche et du Pauvre :
• « L’homme à qui Dieu a donné des richesses […] regarde son opulence avec une vraie satisfaction, parce qu’elle lui procure les moyens de faire du bien. »
• « Il protège le pauvre à qui on a fait du tort, et il ne souffre pas que le puissant opprime le faible. »
•« Il regarde le superflu de sa table comme le patrimoine des pauvres. »

Ou dans la longue Partie consacrée à la Femme :
• « Souviens-toi que tu es la compagne raisonnable de l’homme, et non l’esclave de sa passion. Ta destination n’est pas seulement de satisfaire ses appétits grossiers, mais de l’assister dans les travaux de la vie, de le flatter par ton tendre attachement, et de récompenser ses soins par tes caresses. »
• « L’obéissance et la soumission sont les leçons de la vie ; la paix et la félicité sont sa récompense. »
• « Elle préside à la maison, et la paix y règne ; elle commande avec jugement, et est obéie. »
•  Il insiste : « Sa parole est pour eux [ses enfants] une loi ; son regard ordonne l’obéissance. […] Elle parle, et les Domestiques courent : elle marque le moindre désir, et la chose est exécutée ; car l’amour remplit leurs cœurs ; et sa bienfaisance donne des ailes à leurs pieds. »

Mais les lieux communs ne sont pas oubliés :
• « Exécute promptement ce que tu as résolu, et ne diffère pas jusqu’au soir ce qui peut s’accomplir le matin. »
• « Le premier pas vers la Sagesse, c’est de connaître son ignorance. »
• « Mets un frein sur ta langue. »

autre séparation paragraphe
À cette époque, toute publication était soumise à l’autorisation préalable des Autorités, chargées de vérifier qu’il n’était fait atteinte ni aux Bonnes Mœurs, ni à la Religion. L’Imprimatur fut obtenue, car de fait toutes les religions auraient pu se reconnaître dans les maximes concernant Dieu :

• « Tout vient de Dieu. Sa puissance n’a point de bornes. Sa sagesse est éternelle et sa bonté est infiniment patiente. »
• « Il touche du doigt les étoiles, et elles continuent leur course avec joie. »
• «  La voix de la sagesse éclate hautement dans tous ses ouvrages ; mais l’intelligence humaine ne la comprend pas. »

06340_406340_5Ce qui est particulièrement attachant dans cet exemplaire, c’est son format, et son état.
14 centimètres sur 8 : de la taille d’un bréviaire, il a visiblement été utilisé comme tel : la reliure est frottée, ou plutôt blanchie sous le harnais, à force d’un usage apparemment quotidien. Il a été compulsé d’innombrables fois. En témoigne le léger décalage de nombreuses pages, et le fait que la page de titre soit non pas déchirée, mais simplement détachée, à force d’avoir été tournée.

Nous aurions pu le faire réparer, voire restaurer. Mais cela aurait été occulter son histoire.

– – – – – – – –

rise of robert dodsley

Quasiment inconnu en France, Robert Dodsley a fait l’objet d’une imposante biographie par Harry M. Salomon, dont le sous-titre ne manque pas d’être alléchant : The Rise of Robert Dodsley : creating the New Age of Print. Un chapitre est disponible en ligne ici

corr dodsley

Sa Correspondance a également été publiée en langue anglaise.

autre séparation paragraphe

[DODSLEY Robert]
L’élixir de la morale indienne, ou Œconomie de la vie humaine, composé par un ancien Bramine, & publié en Langue Chinoise par un fameux Bonze de Pékin ; avec une Lettre écrite par un Genthilhomme Anglois, demeurant actuellement à la Chine, contenant la manière dont le Manuscrit de cet ouvrage a été trouvé.
Paris, Ganeau, 1760. Un volume 14 x 8 cms, 24-142 pages. Pleine reliure du temps bien frottée. Page de titre détachée, certaines pages légèrement décalées. Bon état du texte. Dans son jus.
50 Euros

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s