Le marketing de la pénurie : une invention du XVIIIe siècle

La firme Apple est célèbre par sa capacité à créer l’attente, voire l’impatience des consommateurs, envers ses nouveaux produits.

Dernier témoignage : le lancement de l’iPhone 6, qui a donné lieu, dans le monde entier, à des queues phénoménales devant les Apple Sores.

source : Le Figaro.fr 19 septembre 2014

source : Le Figaro.fr 19 septembre 2014

Mais cette technique élaborée n’est pas du tout une invention de Steve Jobs : elle était déjà pratiquée par les Jésuites de Trévoux, rédacteurs du célèbre Dictionnaire Universel Français et Latin…, plus connu sous le nom de Dictionnaire de Trévoux.

Trevoux4

On lit dans la Préface à la deuxième édition, parue en 1740 : « La première édition du Dictionnaire de Trévoux fut reçue si favorablement en France et dans les Pays étrangers au commencement de ce siècle, et débitée si promptement, que l’on ne fut pas longtemps sans en souhaiter et sans en demander une autre. On crut qu’il ne fallait pas rassasier si tôt cette faim, qu’il était bon de la laisser croître. [.. .] »

Trevoux_1_2

La seule différence avec notre siècle est le rythme : pas moins de 36 ans séparent notre édition de la première…

2 commentaires sur “Le marketing de la pénurie : une invention du XVIIIe siècle

  1. Crémieu-Alcan dit :

    Merci pour cette notule. Vous commenciez à me manquer !

  2. odiledonis dit :

    Pas bêtes les Jésuites de Trévoux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s