Le Désert de Retz, premier jardin anglo-chinois d’Europe

Aucun rapport avec le Cardinal.

C’est un nommé François de Monville qui, en 1774, achète la première parcelle de son futur domaine, dont la surface totale atteindra près de 40 hectares.

03622_4

Original, amoureux des jardins, connaisseur des antiquités classiques et des arts de l’Orient, il est aussi architecte, et dessinera de sa main le plan de ce qu’il nomme son Désert.

Il prête une particulière attention aux perspectives qu’offrent les allées qu’il fait tracer, les arbres qu’il fait planter, les bâtiments qu’il fait construire.

03633_1

Il y a, entre autres, un temple au dieu Pan, une glacière camouflée en pyramide, un théâtre découvert, une maison chinoise, et une résidence, aux pièces rondes, logée dans ce qui ressemble à une immense colonne ayant volontairement l’aspect d’une ruine.

03622_2

Une telle originalité attira du beau monde : Louis XVI et Marie-Antoinette, le duc d’Orléans, la comtesse du Barry, le poète Dorat, le roi de Suède Gustave III, ainsi que Thomas Jefferson, qui aurait voulu s’inspirer de la Colonne pour le futur Capitole à Washington…

Ils passaient tous par le Rocher servant d’entrée : « Côté forêt, la porte est imposante, à l’image de celle d’un ouvrage militaire qui pourrait être soit caserne, soit arsenal. Les bossages dont les crosses sont très fortement prononcées, donnent un aspect rude et peu accueillant. La surprise devait être totale quand on ouvrait les deux battants et que, dans l’axe, occupant tout l’espace laissé libre par le ciel de la voûte, on découvrait la Colonne détruite. Effet de surprise encore quand on se retourne : une grotte naturelle masque la puissante porte et deux satyres, brandissant des torches, vous encadrent. »

03622_5

Vendu comme bien national pendant la révolution, le Désert passe entre les mains de différents propriétaires d’abord scrupuleux, jusqu’en 1936, puis totalement négligents. C’est alors qu’il se dégrade fortement, à commencer par la Maison chinoise, complètement ruinée. Quelques travaux de conservation sont imposés par la loi Malraux au début des années 1970.

Ce n’est qu’en 1986 que de nouveaux acquéreurs engagent des travaux de rénovation, bien aboutis aujourd’hui.

03622_6

La brochure que nous présentons date de cette époque charnière. Sous forme de 101 questions/réponses, elle brosse l’histoire de Monville, du domaine, de ses constructions, jardins, serres et arbres, et expose la philosophie qui sous-tendra la remise en état.

Une description du Désert de Retz par Jules Roy se trouve sur notre Cartographie littéraire de la France, ici.

_ _ _ _ _ _ _

03622_3Société Civile du Désert de Retz

Le Désert de Retz

Croissy-sur-Seine, 1988.
Un volume à l’italienne 21 x 31 cms. 124 pages non numérotées. Nombreuses illustrations et croquis.
Couverture carton fin avec une ouverture circulaire découvrant une illustration. Ouvrage divisé en 4 parties par des onglets.
Très bon état, à l’exception d’une petite trace de mouillure apparaissant sur l’illustration découverte par la couverture.

35 €

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s