114 sortes de Français

piece de titreEn 1840, l’éditeur Léon Curmer lance une collection de fascicules illustrés, intitulée Les Français par eux-mêmes. Dans le style des Physiologies alors à la mode, chaque fascicule fait le portrait d’un type, caractérisé par sa profession, ou par sa région. Il est illustré de gravures, soit en noir, soit en couleur (seul le prix du fascicule change).

La publication s’étalera sur deux ans, et la collection complète comptera 422 numéros, rédigés par des écrivains tels que Balzac, Henry Monnier (le créateur de l’immortel Monsieur Prudhomme) ou Théophile Gautier, ainsi que par des plumes de second rang. Les principaux illustrateurs sont Gavarni, Daumier, Flameng, Pauquet, Grandville, Staal, Henry Monnier, etc.

La Marchande de poissons

Curner publiera sa série en 10 volumes, et en 1876, l’éditeur Philippart en fera paraître la quintessence en quatre volumes. C’est l’édition que nous présentons aujourd’hui.

Elle diffère de l’édition Curner par plusieurs aspects :

  • Ne rassemblant que 114 portraits, elle offre un texte sur deux colonnes, et non plus sur une seule.
  • Les illustrations sont plus nombreuses, celles de l’édition Curner étant reprises, mais complétées par des gravures originales, ainsi que par des vignettes parsemant les textes. Certaines permettent, par leur juxtaposition, de comparer l’approche de plusieurs dessinateurs différents, par exemple Le Gamin de Paris, par Charlet et par Gavarni. On y découvre aussi les portraits des principaux dessinateurs.
  • Un grand soin est donné à la mise en page, non plus linéaire, mais très étudiée.

invalide

bourreau

Les textes n’ont pas changé, et certains sont restés célèbres, comme cette description du rentier par Balzac : « Rentier. Anthropomorphe selon Linné. Mammifère selon Cuvier, Genre de l’Ordre des Parisiens, Famille des Actionnaires, Tribu des Ganaches, le civis inermis des anciens, découvert par l’abbé Terray, observé par Silhouette, maintenu par Turgot et Necker, définitivement établi aux dépens de producteurs de Saint-Simon par le Grand-Livre. »

– – – – – – –

L'Horticulteur

L’Horticulteur

L’Homme du Peuple, Léon Gozlan
La Cour d’Assises, Timon [Cormenin]
La Première amie,Paul de Kock
L’Épicier, Balzac
Le Marchand d’habits, J. Mainzer
La Portière,  Henry Monnier
Le Gamin de Paris, Jules Janin
Le Marchand de parapluies, Joseph Mainzer
L’Institutrice, Louise Colet
La Ménagère parisienne , J.-A. Brisset
Le Maître d’Études, Eugène Nyon
Le Propriétaire, Amédée Achard
La Femme de province, Balzac
Le Bourgeois campagnard, Frédéric Soulié
Le Député, E. Briffault
Le Chasseur, Elzéar Blaze
Une femme à la mode, Madame Ancelot
L’Amateur de livres, Charles Nodier
L’Horticulteur, Alphonse Karr
La Demoiselle à marier, Mme Anna Marie
L’Aubergiste, Amédée Achard
Le Notaire, Balzac
Le Franc-Comtois, Francis Wey
Le Vitrier-Peintre, Joseph Mainzer
La Sœur de charité, L. Roux
Les Cris de Paris, Joseph Mainzer

L'Auvergnat

L’Auvergnat

Le Champenois, A. Ricard
Le Rentier, Balzac
Le Normand, E. de la Bedollière
Le Gniaffe, Pétrus Borel
Le Bauceron, Noël Parfait
Le Pair de France, Marie Aycard
La Femme comme il faut, Balzac
Le Picard, Francis Wey
Le Basque, V. Gaillard
Le Pêcheur des bords de la Seine, J. Brisset
Le Flamand, Francis Wey
L’Écolier, Henri Rolland
Le Bourguignon, F. Fertiault
L’Avocat, Old Nick
Le Chicard, Taxile Delord
Le Bressan, Francis Wey
Le Marchand de coco, Joseph Mainzer
Le Bourreau, Félix Pyat
L’Invalide, A. Lorentz et E. de la Bedollière
L’Agent de change, Frédéric Soulié
Le Roussillonnais, Amédée Achard
La Vieille fille, Mme de Longueville
L’Ami des artistes, Francis Wey
Le Breton, Alfred de Couyrcy
La Belle-mère, Mme Anna Marie
Le Mineur, F. Fertiault
Le Languedocien, E. de la Bedollière
La Grisette, Jules Janin
Le Porteur d’eau, Joseph Mainzer

Le Touriste

Le Touriste

Le Religieux, Georges d’Alcy
Le Joueur d’échecs, Méry
Le Poète, E. de la Bedollière
Le Journaliste, Jules Janin
La Dévote, Jules Janin
Le Contrôleur des Contributions Directes, Frédéric Soulié
Le Flâneur, A. de Lacroix
L’Habitant de Versailles, Arnould Frémy
Le Défenseur officieux en justice de paix, Émile Dufour
Les Mendiants, L.-A. Berthaud
Le Rat, Théophile Gautier
La Laitière, Joseph Mainzer
La Religieuse, Maria d’Anspach
Le Ramoneur, Arnould-Frémy
Le Berrichon, Félix Pyat
Le Touriste, Roger de Beauvoir
Le Béarnais, Old Nick
Le Diplomate, Comte de la Rivalière Frauendorff
La Misère en habit noir, B. Maurice
Les Banquistes, E. de la Bedollière
Le Médecin, L. Roux
La Marchande de poisson, Joseph Mainzer

Le Bourreau

Le Bourreau

L’Âme méconnue, Frédéric Soulié
La Marchande de friture, Joseph Mainzer
Le Tailleur, Roger de Beauvoir
Le Goguettier, L.-A. Berthaud
Le Provencal,  Taxile Delord
Le Commissionnaire, L. Roux
Le Dauphinois, Georges d’Alcy
La Femme adultère, Hippolyte Lucas
La Bouquetière, Mélanie Waldor
Les Chiffonniers, L.-A. Berthaud
L’Ouvrier de Paris, J. Brisset
La Maîtresse de maison de santé, Frédéric Soulié
Le Raccommodeur de faïence, le chaudronnier et le rémouleur, Joseph Mainzer
L’Auvergnat, Alfred Legoyt
Le Pharmacien, E. de la Bedollière
Le Gascon, Édouard Ourliac
Les Enfants à Paris, M.-J. Brisset
Le Rapin, J. Chaudes-Aigues

Le Maitre-mineur

Le Maitre-mineur

Le Médecin de village, Écarnot
Le Phrénologiste, Eugène Bareste
Le Lutteur, Henri Rolland
La Garde, Mme de Bawr
Le Limousin, E. de la Bedollière
La Halle, Joseph Mainzer
Le Débutant littéraire, Albéric Second
Le Jardinier de cimetière, Édouard d’Anglemont
Les Douairières, Alfred Nettement
Le Solognot, Félix Pyat
La Figurante, Philibert Audebrand
Le Paysan des environs de Paris, L. Couailhac
La Modiste, Maria d’Anspach
Le Vicaire de Province, Augustin Chevalier
Le Forésien, L. Roux
Le Botaniste, Eug. Villemin
L’Habitant des Landes, Victor Gaillard

03499_1[Collectif]

Les Français peints par eux-mêmes, types et portraits humoristiques à la plume et au crayon. 4/4

Paris, Philippart, sans date (1876-1878, date BNF).
4 volumes 28,5 x 19,5 cms. XVI-384 + 396 + 396 + 400 pages. Nombreuses illustrations in et hors texte. Percaline éditeur, dos lisses ornés, plats également ornés. Tranches dorées.
Quelques rousseurs éparses, presque uniquement en marge. Percaline abîmée aux coiffes et mors, avec une franche déchirure au dos du tome IV. Brochage à surveiller, surtout au tome IV.

250 €

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s