Les comptes de la Cour

Même avant la Cour des Comptes, la Cour tenait ses comptes.

Ce n’était pas forcément un indice de bonne gestion, mais il est possible de se faire une idée de l’emploi des impôts, et du train de vie de la Cour.

Dresser un tableau récapitulatif des dépense de l’Hôtel des rois de Charles VI à Henri II est édifiant : les mauvaises habitudes viennent de loin. Les comptes sont trois fois plus souvent en déficit qu’en excédent.

comptes royaux

Ces comptes n’étaient pas forcément annuels, et pouvaient concerner un événement particulier. Ainsi, François Ier ne dépensa pas tout le budget prévu pour la célèbre entrevue du Camp du Drap d’Or, en 1520, où les Cours française et anglaise firent pourtant rivalité de faste.

Mais à quoi servait cet argent ?

Voici par exemple un extrait des comptes de Comptes de Louis XI pour 1480 :

Louis XI - Sarreguemines - Musee de la Faience– À Jacob Loys, enfant de la Cuisine, pour ses peines et travail d’avoir veillé une nuit entière à faire et continuer du feu de charbon en la chambre du Roi au château de Mons près Mirebeau : 64 sous 2 deniers
À Guillaume du Jardin, tapissier, pour deux milliers de grosses épingles pour attacher des rideaux et autres choses pour ladite chambre : 12 sous
À Jean Vendehart, pour quatre souricères à prendre souris : 11 livres 10 sous
À Jehan Poictou, oiselleur, demeurant à Tours, pour cent seize serins et vingt-huit autres petits oiseaux privés, pour mettre en la cage du Plessis du Parc : 15 livres 13 sous 4 deniers
À Regnault Fullole, écrivain, pour deux livres de médecine qu’il a écrit audit seigneur (le Roi) et pour les enluminer et les relier : 12 livres 16 sous 8 deniers
À Guillaume Ferriere, chartier, pour avoir mené en une charrette attelée à trois chevaux, un prisonnier nommé Pierre Cormery, par tous les lieux où ledit seigneur (le Roi) a été depuis le XVIIe jour d’août jusqu’au IIe jour dudit mois de septembre : 11 livres 5 sous.

Ces livres de comptes permettent également de se faire une idée de l’étiquette qui entourait le roi. Ainsi le Règlement du 10 octobre 1582 , sous Henri III :

Seront très soigneux les officiers, de bien accoustrer la viande du Roy, et que l’on ne luy serve rien qui ne soit fort bon et bien tendre. Et que le Maître d’Hôtel luy demande tous les jours sy Sa Majesté se trouve bien traictée. Et pour cet effet le Maître d’Hôtel qui sera en service verra en la Cuisine la viande, et le pain en la Panneterie, afin de voir sy tout sera comme il doibt.
Ne changera-t-on poinct de vin au Roy sans que deux du Gobelet en ayent faict taster à son premier médecin, pour voir s’il sera de son goût.
Les jours que le Roy mangera de la chair, aura son bouillon le matin, bien cuit et bien consommé, et non si plein de gresse et clair, comme il est quelquefois.

panetier

Le personnel du roi est très nombreux, et marqué par une hiérarchie salariale bien marquée, comme en témoigne l’Ordonnance de 1261 sur les salaires journaliers des employés de l’Hôtel du Roi Saint-Louis.
[1 denier = 1/12 de sou et 1/240 de livre, la livre valant 20 sous]

  • 02315aLes trois chambellans anciens. 6 sous.
  • Le maître panetier. 6 sous.
  • Le maître échanson. 6 sous.
  • Le maître queux. 6 sous.
  • Le chambellan nouveau. 5 sous 6 deniers.
  • Les panetiers. 5 sous 6 deniers
  • Les échansons. 5 sous 6 deniers
  • Les queux. 4 sous 6 deniers.
  • Le poulailler du commun. 4 sous 6 deniers.
  • Le panetier du four. 4 sous.
  • Le charretier des bous. 4 sous.
  • Les huissiers. 4 sous.
  • La lavandière des nappes. 3 sous 6 deniers.
  • Les sauciers.3 sous 6 deniers.
  • La lavandière du roi. 2 sous 6 deniers.
  • Le potier. 2 sous.
  • Les aides de cuisine. 2 sous.
  • Le pêcheur. 2 sous.
  • Les écuyers et maréchaux. 2 sous.
  • Le fourier. 2 sous.
  • Le poulailler du roi. 18 deniers.
  • Le fuironneur [gardien des furets] 18 deniers.
  • Le garde manger. 12 deniers.
  • Le clerc de la cuisine. 12 deniers.
  • Le fruitier. 12 deniers.
  • Le sommelier. 12 deniers.
  • Les portiers. 9 deniers.
  • Les hasteurs [chargés des viandes à la cuisine]. 7 deniers.
  • Les valets de chambre. 6 deniers.
  • Les guettes. 6 deniers.
  • Les clercs de la paneterie. 6 deniers.
  • Le sommelier des nappes. 6 deniers.
  • Le clerc de l’échansonnerie. 6 deniers.
  • Le madrenier [en charge des vases à boire en agate appelés madres]. 6 deniers.
  • Le fourrier. 6 deniers.
  • Les valets de fourrière. 6 deniers.
  • Le roi des ribaux [officier de la suite du roi, dont l’emploi était de s’enquérir de crimes qui se commettaient dans cette suite et d’en faire justice]. 6 deniers.
  • Les porte chapes. 5 deniers.
  • Les boutiers. 5 deniers.
  • Les barilliers. 4 deniers.
  • Les chapelains. 4 deniers.
  • L’oubloier [pâtissier]. 4 deniers.
  • Les sommeliers de l’échansonnerie. 3 deniers.
  • Les porteurs (d’eau). 3 deniers.
  • Les souffleurs. 3 deniers.
  • Les huissiers de la cuisine. 3 deniers.

Tous ces documents ont été publiés par Louis Douet d’Arcq (1808-1883), dont l’oeuvre la plus connue est le Catalogue des sceaux conservés aux Archives Nationales.

Après avoir un temps fréquenté le Cénacle en compagnie de Vigny, Sainte-Beuve ou Victor Hugo, il entre à l’École des Chartes, puis en 1841 aux Archives, dont il gravira tous les échelons. Sa vie entière fut consacrée à la recherche et à la publication de documents d’histoire ancienne. Sa bibliographie complète ne comporte pas moins de 114 références.

_ _ _ _ _ _ _

02315_8DOUET D’ARCQ

Comptes de l’Hôtel des rois de France aux XIVe et XVe siècles – Nouveau recueil de comptes de l’argenterie des rois de France.
2 volumes.

Paris, Renouard 1865 et 1874. Deux volumes 23,5 x 16 cms. XLII-437 + LXXI-359 pages.
Demi reliure. Dos à 5 nerfs avec pièces de titre. Rousseurs éparses sans atteinte au texte. Très bon état global.

240 €

Cette entrée a été publiée dans Histoire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s