Souvenir d’amitié

 Les Anglais s’en offraient pour les fêtes de fin d’année.

« Doit traîner sur la table d’un salon » enjoignait dans son Dictionnaire des idées reçues Flaubert , qui en décrit longuement un spécimen dans Madame Bovary.

Le keepsake est un livre-album, élégamment présenté, comportant des poésies, des fragments de prose, et illustré de très fines gravures.

Son nom vient du verbe to keep, garder, et de sake, égard, amitié,  désignant ainsi un présent qui perpétue le souvenir de la personne qui l’a offert. Il n’a pas trouvé d’équivalent en français.

Le keepsake connut son apogée à ‘époque romantique : parti de Londres en 1820, il atteint la France une dizaine d’années plus tard et se répand dans la bonne société.

Les textes mélangent illustres inconnus et (parfois) pièces d’auteurs célèbres. Ils sont liés entre eux et aux gravures qui les accompagnent par un lien le plus souvent assez ténu.

Le keepsake que nous présentons aujourd’hui en est une illustration parfaite.

Bilingue, il groupe au recto des textes en français à la gloire de pays et de villes du monde, illustrés de gravures idéalisant leurs habitantes ; et au verso des textes en anglais célébrant différentes sortes de pierres précieuses.

Faut-il en déduire que l’Angleterre est un diamant, la Pologne un rubis, ou la France une améthyste ?

_ _ _ _ _ _ _

BLESSINGTON, PARRIS

L’Écrin, recueil de douze gravures anglaises accompagnées d’un texte en vers français par divers auteurs – Gems of Beauty, displayed in a series of twelve highly finished engravings, from design by E.T. Parris, Esq., with fanciful illustrations, in verse, by the Countess of Blessingtion

Paris, Delloye, Desmé et Cie ; Londres, Longman, Rees, Orme, Brown, Green and Longman, 1837.
Un volume 35 x 27,5 cms. 24 pages de texte et 12 gravures. Les textes anglais sont imprimés au verso des textes français.
Faux titre illustré daté de 1836. Demi reliure à coins. Dos muet à 5 nerfs. Rousseurs aux marges de gravures, sinon bon état.

Contient : Angleterre, par le Baron Creuzé de Lesser / The Diamond, par la Comtesse de Blessington – Pologne, par A. de Beauchesne / The Ruby, par la Comtesse de Blessington – Irlande, par Édouard Turquety / The Emerald, par la Comtesse de Blessington – Helvétie, par Élise Moreau / The Sapphire, par la Comtesse de Blessington – Perse, par E. Theaulon / The Opal, par la Comtesse de Blessington – Inde, par Louise Colet / The Pearl, par la Comtesse de Blessington – Constantinople, par Romand / The Turquoise, par la Comtesse de Blessington – Espagne, par Jules de Saint-Félix / The Topaz, par la Comtesse de Blessington – France, par Alissan de Chazet /The Amethyst, par la Comtesse de Blessington – Les Deux Italies, par Émile Deschamps / The Sardonyx, par la Comtesse de Blessington – Venise, par Amable Tastu / The Aquamarine, par la Comtesse de Blessington – Écosse, par B. D’Altenheym (Gabrielle Soumet) / The Cairngohrm, par la Comtesse de Blessington.

50 € + port

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s