Un Italien des Lumières : Francesco Algarotti

Francesco Algarotti

Francesco Algarotti (1712-1764) est l’exemple parfait de l’Homme des Lumières : cosmopolite, voyageur, féru de Littérature, de Sciences exactes et de Beaux-Arts.

Ses Oeuvres complètes permettent de mesurer l’ampleur des sujets qui l’occupent.

Au volume I, des Dialogues sur le système de Newton, l’attraction, l’optique, les couleurs. Sujets dont s’occupaient également Voltaire et Émilie du Chatelet à Cirey.

Ce sont des dialogues pédagogiques, typiques de ce siècle où l’on découvre les phénomènes de la nature, et où l’on tente de les expliquer par des lois.

« Soyez tranquille là-dessus, répartit la Marquise. J’ai parfaitement compris que la réfraction ne contribue en rien à la production des couleurs ; qu’elles sont immuables et innées à la lumière, et que chaque couleur a un degré de réfrangibilité qui lui est propre. »

Au volume II, des Essais sur les Beaux-Arts, ou plutôt un traité d’apprentissage de l’architecture et de la peinture :

« Il faudrait observer, dans l’éducation [artistique] la méthode que la Médecine fait dans les maladies ; je veux dire en la réglant de manière qu’elle ne fit que seconder les indications de la nature. »

Ainsi qu’un traité sur l’ art de composer un Opéra :

« Les arbitres de nos plaisirs sont aujourd’hui bien éloignés de prendre les peines qu’exige l’arrangement d’un bon Opéra. Ils ne font qu’une attention très médiocre au choix du sujet ; ils en font encore moins à l’accord de la Musique avec les paroles, et aucune à la vérité du chant et du récit, à la liaison des danses avec l’action, à la convenance des décorations. »

Oeuvres d'AlgarottiAu volume III, des Essais sur divers sujets dont l’un, l’Essai sur les Incas, démontre sa grande ouverture d’esprit :

« Le préjugé nous fait envisager les Grecs et les Romains comme les seules nations dignes d’être étudiées. […] Chez les nations que nos savants méprisent le plus, on peut trouver des instructions pour la vie civile et de grands exemples. La constitution politique de diverses contrées du nouveau monde offre un vaste champ aux esprits qui veulent et qui savent réfléchir. […] L’Histoire nous rapporte peu d’événements qui méritent plus notre attention que les faits des Incas. On y voit les moyens les plus singuliers employés pour parvenir à un grand but, les maximes de la politique la plus consommée, des exemples de piété, de magnificence, de courage. »

Le volume IV est consacré à un commentaire de l’Art de la guerre, de Machiavel. Pour Algarotti, comme pour Machiavel, la guerre est un art, une science, et non un métier. Comme dans la Peinture et dans la Sculpture, on doit y rechercher l’harmonie de l’organisation.

Le volume V regroupe le récit d’un voyage en Russie effectué en 1739 via Petersbourg, Dantzig, Dresde, Leipzig, Potsdam et Berlin. Les notations concernent surtout la géopolitique, la Marine et le commerce.

Ainsi qu’un recueil de Pensées diverses, principalement des pensées morales, dans la ligne de La Rochefoucauld, Chamfort ou Vauvenargues :

  • « Combien de fois les hommes ne se trouvent-ils pas dans le cas de cette armée de Carthaginois qui ayant lâchement pris la fuite à la vue de l’ennemi, mit le général en croix pour n’avoir pas gagné la bataille ? »
  • « Le même soin que nous prenons pour que dans nos appartements les portes se trouvent les une vis-à-vis des autres, les Chinois le prennent pour éviter cette symétrie. »
  • « Un peuple de Sages serait le peuple le plus fou de l’univers, comme une armée qui ne serait composée que de capitaines ferait une très mauvaise armée. »
  • « Le faux savoir est pire que l’ignorance. Il vaut mieux rester où l’on est, que de continuer la marche, quand une fois on s’est égaré du droit chemin. »
  • « Combien de fois, sur le grand théâtre du monde, ne songe-t-on à autre chose qu’à la décoration ? »
  • « Le cœur de l’homme n’est capable que d’une certaine quantité de plaisirs ; son esprit ne peut réunir qu’une certaine quantité de connaissances, et rien au-delà ; comme l’eau ne peut dissoudre qu’une certaine quantité de sel. »
  • « Un homme riche et orgueilleux est un sot à coup sûr ; un homme orgueilleux et pauvre est ordinairement un homme d’esprit. »
  • «  La femme ne prend tant de soins à s’ajuster que pour augmenter le désir de la voir nue. »
  • «  L’homme ne pense presque jamais à l’avenir que lorsqu’il est dégoûté du présent. »

Oeuvres d'AlgarottiAu volume VI, dans une longue Lettre sur la Peinture et l’ArchitectureAlgarotti non seulement effectue la critique (au sens noble du terme) des tableaux qu’il étudie, mais s’intéresse aussi à leur histoire et à leur valeur. Un seul exemple : un remarquable texte sur La Vierge de Holbein.
Il envisage également l’application de l’Optique de Newton à la Peinture, et des règles de perspective architecturale à l’art militaire.

Au volume VII, des Lettres, et un conte : Le Congrès de Cythère : L’Amour assemble à Cythère son Conseil, composé de l’Espérance, de la Hardiesse et de la Volupté, et il donne audience à trois Dames, l’une Italienne, l’autre Française, et la dernière Anglaise : chacune expose la manière d’aimer dans son pays.

Le volume VIII rassemble des Mémoires concernant la vie et les écrits du comte François Algarotti.

_ _ _ _ _ _ _ _

Oeuvres d'Algarotti

ALGAROTTI Francesco

Œuvres. 8/8

Traduit de l’italien. Berlin, G.J. Decker, 1772.
Huit volumes 17 x 11 cms. XXIX-398 + 476 + 536 + 419 + 494 + 360 + 390 + 176 pages.

Pleine reliure. Dos lisses à motifs fleuris. Pièces de titre rouges, pièces de tomaison vertes. Tranches et gardes marbrées, signets. Pages de titre en noir et rouge avec une vignette différente à chaque volume. Un portrait gravé en frontispice du tome I. Une autre gravure hors texte au même tome. Lettrines, bandeaux, culs-de-lampe.

Reliures légèrement frottées, rares rousseurs, bon état général de l’ensemble.

1150 €

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s