Jean Brunhes comme précurseur de l’écologie

Jean Brunhes révolutionna la géographie.

Son ouvrage majeur, La Géographie humaine, dépoussiéra cette science alors (et toujours ?) abstraite.

Il mettait pour la première fois l’humain au centre de la réflexion géographique, en recherchant « les traces et les traits superposés par lesquels s’inscrit depuis des siècles sur l’épiderme de notre planète l’ingéniosité active de notre espèce. »

Car, « si tout est loin d’être expliqué par la géographie, du moins certaines catégories de faits humains ne sauraient être parfaitement compris sans faire appel à la géographie. »

Il définit trois groupes et 6 types de faits essentiels, présentés dans son livre sous une forme didactique, illustrés par des études d’exemples ou des monographies détaillées :

1) Les faits d’occupation improductive du solJean Brunhes - La Géographie humaine
a) les maisons
b) les chemins

2) Les faits de conquête végétale et animale
a) les champs cultivés
b) les animaux domestiques

3) Les faits d’économie destructive
a) les exploitations minérales
b) les dévastations végétales ou animales

Cette notion d’économie destructive est encore plus novatrice.

Par sa définition : « prise sur la nature qui n’est compensée par aucune série réfléchie d’efforts humains. »

Par sa qualification : certaines de ces prises ont « une intensité immodérée qui leur fera mériter la désignation allemande de Raubwirtschaft, c’est-à-dire de rapine économique. »

Par la désignation des acteurs : « Il paraît singulièrement étrange que la dévastation caractérisée avec toutes ses graves conséquences accompagne surtout la civilisation, tandis que les « sauvages » n’en connaissent que des formes atténuées. »

Par la prescience de la notion d’écosystème : « l’extermination en Europe méridionale des oiseaux de passage permet l’augmentation des sauterelles dans certaines régions africaines. »

Par l’analyse des conséquences : déforestation, lutte pour l’eau, chasse aveugle, extinction des éléphants due à la chasse pour l’ivoire, surpêche (qualifiée de « pêche exterminatrice »), épuisement des ressources naturelles fossiles.

Et enfin par cette phrase toujours d’actualité : « A un moment précis de l’évolution économique, la consommation a des capacités et des besoins-limites que toute exploitation raisonnée et sage de la terre ne doit pas outrepasser. »

– – – – – – – – – –

Nous disposons de la deuxième et de la troisième édition de cet ouvrage.

La troisième édition (1925) diffère de la précédente (1912) par la mise à jour des statistiques citées, et surtout par l’ajout de monographies détaillées ainsi que d’illustrations supplémentaires, à présent regroupées et non plus dispersées dans le texte (ce qui est d’ailleurs discutable).

– – – – – – – – – – –

Jean Brunhes - Géographie humaine - Deuxième édition

BRUNHES Jean

La Géographie humaine, essai de classification positive, principes et exemples

Paris, Félix Alcan, 1912, deuxième édition, revue et augmentée, avec 272 gravures et cartes dans le texte ou hors texte (dont 66 nouvelles).

Un volume 26 x 17 cms. 800 pages.

Demi reliure rouge. Dos à 5 nerfs.

Un nerf frotté. Petit manque sous la coiffe supérieure. Couverture originale conservée.

Intérieur en très bon état.

80 € + port

– – – – – – – – – – –

Jean Brunhes - Géographie humaine - Troisième édition

BRUNHES Jean

La Géographie humaine

Paris, Alcan, 1925, troisième édition.

Deux volumes. 974 pages (numérotation continue pour les deux volumes).
279 figures et cartes hors-texte regroupées en fin de deuxième volume.

Reliure toile. Titres et tomaisons dorés. Couvertures originales conservées.

Rares rousseurs.

90 € + port

Cette entrée a été publiée dans Science.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s